Découverte

Batterie-fanfare : mot qui figure désormais dans le dictionnaire (édition 2017 du Petit Robert).

Robert définition

Une belle reconnaissance pour notre genre orchestral et les musiciens qui l’ont choisi pour s’exprimer.

Ce mot composé est employé depuis plus de 70 ans dans de très nombreuses régions françaises, comme symbole d’une musique typique, vivante et populaire.

Au fil des décennies, cet orchestre de cuivres et percussions a su, dans une « constante mutation du lien civil/militaire [1]», s’émanciper de ses influences premières pour devenir aujourd’hui l’orchestre de batterie-fanfare [2] capable d’aborder tous les styles de musique.

L’évolution impressionnante de son répertoire s’appuie sur une progression indéniable du niveau technique des interprètes, amateurs dans la grande majorité. Mais, aujourd’hui, très nombreux sont les musiciens polyvalents, capables de s’exprimer aussi bien dans un cuivre à système ou naturel, un tambour, une batterie, des claviers et autres percussions.

La Confédération Française des Batteries-Fanfares (CFBF), dans son projet associatif, a toujours placé la formation individuelle et des ensembles en tête de ses priorités, contribuant ainsi au renouveau et développement de cet orchestre.

Photo d'orchestre
Batterie-Fanfare de Romagnat

La batterie-fanfare, c’est aussi un état d’esprit – celui du groupe – qui naît sans doute de la particularité de cet assemblage de cuivres naturels, incomplets par nature. La musique naît lorsque chacun apporte sa pierre à l’édifice. C’est dans cette solidarité musicale nécessaire que chaque musicien trouve sa place et s’épanouit.

Delphine« L’union fait la force ! Pris séparément, chaque instrument est un peu orphelin, il a besoin des autres pour que la musique devienne intéressante. J’aime ce côté partage, travailler ensemble dans la même direction.
Cette musique est populaire, elle se modernise par son répertoire, preuve en est tous les compositeurs qui se penchent sur cet orchestre. »

Delphine Buissonnière, musicienne à Romagnat (63).

 

Logo
Ecoutez le répertoire sur BF Café

 

[1] Arnaud Loichot : « Les batteries-fanfares au XXième siècle : de la préparation militaire à la salle de concert » Mémoire Master 2 de Musicologie Université de Bourgogne (2006/2007).

[2] Valérie Bonnefoy Thuleau : « Batterie-fanfare, qui es-tu ? » Mémoire de musicologie Université Lyon II 1994