J.-P. Brisson à l’honneur lors de la cérémonie du ravivage de la flamme le 14 mai 2017

Dimanche 14 mai, journée d’investiture du Président Emmanuel MACRON !

Suite à l’investiture à l’Élysée, le nouveau Président de la République dépose une gerbe et ravive la Flamme au Tombeau du soldat inconnu. A la fin de cette cérémonie le Président quitte la dalle sacrée au son de la sonnerie La Flamme, sonnerie composée en septembre 2000 par Jean-Pierre BRISSON alors Adjudant-chef Tambour-major instructeur au Conservatoire Militaire de Versailles-Satory.

Jean-Pierre BRISSON a débuté la musique en 1963, à l’âge de 13 ans, à la société musicale la Gilles de Retz à Machecoul, sous la conduite de Monsieur Pierre HERNIOU. En 1967, il est recruté par Mademoiselle Madeleine JAUNET comme batteur pour son orchestre Les Astéroïdes.

Appelé sous les drapeaux en 1971, Jean-Pierre effectue son service militaire à la Fanfare de l’École de Cavalerie de Saumur comme tambour et batteur de l’orchestre. En 1973 il s’engage à la Musique Régionale de Rennes. Après avoir obtenu son examen de Tambour-maître en 1974, il se prépare à la formation de Tambour-major. Le 1er avril 1977, à 26 ans et demi, reçu à l’examen de Tambour-major, il devient alors le plus jeune Tambour-major breveté des Armées Françaises !

A l’été 1977 il est affecté à Caen pour y créer la Musique Régionale de la 32° DMT, formation qui se produira, lors de la remise du Drapeau de l’Europe à la ville de Caen en septembre 1978, avec un effectif de 75 musiciens.

En 1982, suite à une réforme des musiques militaires et la musique de Caen devenant une musique divisionnaire à 50 musiciens, Jean-Pierre est affecté à la Musique de la IV° Région Militaire à Bordeaux. Il va parfaire sa formation musicale au conservatoire où il obtiendra en 1988 son diplôme de direction d’orchestre et un certificat de direction de chant choral !

Compositeur, auteur de méthodes instrumentales dont le Conservatoire Militaire se sert pour former ses musiciens, en 1990, Jean-Pierre y est affecté comme instructeur. Il y enseignera jusqu’à sa retraite militaire en 2005, puis y enseignera comme professeur civil jusqu’en 2009. Durant cette carrière, Jean-Pierre aura formé bon nombre de musiciens militaires français et étrangers mais aussi des Tambours-majors, Chefs et Sous-chefs de musique, français, étrangers ainsi que de la Gendarmerie et de la Garde Républicaine !

A la retraite, c’est avec fierté qu’il regarde défilé ses élèves et ce n’est pas sans une certaine émotion qu’il a vu, ce dimanche 14 mai, le nouveau Président de la République Monsieur Emmanuel MACRON quitter l’Arc de Triomphe au son de sa musique !

Monsieur BRISSON, mon adjudant-chef, vous n’auriez pas pu rêver d’une plus belle récompense pour couronner votre brillante carrière !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *