Se former

Le parcours individuel

La formation des musiciens est un enjeu vital pour chaque orchestre. Le plus souvent, c’est l’association qui forme elle-même les musiciens. Parfois, les élèves intègrent l’enseignement officiel d’une école de musique agréée. Chaque société recherchera la solution la plus adaptée à ses moyens et possibilités humaines, mais sans formation, pas (peu) de salut ni de progrès.

Pour l’enseignement individuel, la CFBF propose des cursus adaptés aux musiciens de batterie-fanfare, basés sur 3 cycles.

Cycle 1

  • Apprentissages fondamentaux en technique instrumentale, rythme, lecture de notes, écoute, chant.
  • La fin de 1er cycle valide un musicien autonome et capable « de tenir sa place » au sein de l’orchestre.

Cycle 2

  • Approfondissement de l’aisance technique et affirmation du geste musical (respiration, écoute, nuances, sensibilité, compréhension des textes…)
  • La fin de 2d cycle valide un musicien au bagage musical confirmé, capable de transmettre et faire travailler un pupitre.

Cycle 3

  • Le Prix Fédéral valide un musicien maîtrisant très bien son instrument, aux qualités musicales indéniables.
  • Le Prix National valide une maîtrise parfaite de l’instrument permettant de présenter un concours professionnel.

 

Au fil des ans, de très nombreux musicien(ne)s ont suivi cet enseignement jusqu’à son terme. Il leur a permis d’encadrer un ensemble amateur ou d’intégrer des orchestres ou structures musicales professionnels.  Voir le Palmarès des Prix Nationaux Individuels.

La formation des cadres

DSCF0118La pérennité d’une association musicale repose en grande partie sur les structures d’accueil et de formation mises en place.  Mais former n’est pas aisé…. et il vaut mieux s’y préparer au plus tôt.

Le stage National regroupe chaque été tous les jeunes (et moins jeunes) qui ont décidé de se consacrer à la transmission de la musique dans leur association. Cette formation, basée sur l’acquisition d’unités de valeur, peut être préparée en 2 ou 3 ans si nécessaire. Un examen en valide les acquis. Il est également possible de participer comme auditeur libre, sans épreuves finales.

 

Découvrez la plaquette du stage 2016 qui s’est tenu à Saint Pée sur Nivelle (64) du 16 au 21 août 2016.

Le palmarès des stages nationaux CFBF

Devenir Chef de pupitre

DSCF0061En parallèle à la pratique instrumentale et formation musicale, l’accent est porté sur la réflexion préalable à la « transmission des pratiques » et la pédagogie à mettre en œuvre. La sensibilisation des plus jeunes (éveil musical et instrumental) et l’animation de groupe (pupitre) complètent cette formation très dense.

La mise en situation est le fil conducteur de la semaine : se responsabiliser, fixer un objectif selon l’âge de l’élève, être à l’écoute, s’auto-évaluer. Chacun des stagiaires est tour à tour confronté par de multiples jeux de rôle aux situations qui seront rencontrées. Si un travail personnel important est demandé, la dynamique du groupe et l’entraide collective permettent de progresser rapidement.

Devenir Directeur

DSCF0142Diriger une batterie-fanfare ne s’improvise pas, même si parfois les circonstances peuvent l’imposer ! L’apprentissage des bases de la composition, analyse des œuvres et direction (gestique) sont au programme de ce niveau. Tous les exercices sont mis en pratique au cours de la semaine et notamment lors du concert de fin de stage.

 

Un encadrement professionnel

Depuis plus de 30 années, des centaines de stagiaires ont été accueillis et formés au stage national CFBF. Ils dirigent ou forment aujourd’hui l’ossature de nombreuses batteries-fanfares.

DSCF0106DSCF0086Un hommage particulier doit être rendu à Richard REGEL (directeur de l’Orchestre des Sapeurs-Pompiers des Yvelines) et Yvette MATHO (enseignante et chef de chœur) qui pendant de très longues années ont assuré cette mission avec passion.

Aujourd’hui, l’équipe se compose de Didier Martin (professeur de tambour CRC Cournon d’Auvergne), Daniel Tasca (trompettiste, directeur, compositeur), Lionel Rivière (professeur de cor, compositeur, directeur), Fabien Bataille (professeur de percussion, compositeur, directeur) et Julien Varin (professeur de tuba et formation musicale, compositeur). Ces professionnels sont très investis dans le monde associatif des batteries-fanfares amateurs. Ils en connaissent toutes les richesses et difficultés.

 

Sensibilisation

L’accueil de nouveaux élèves dans une classe d’éveil instrumental, en particulier les plus jeunes, permettra la découverte en douceur de la musique en général et des instruments de la batterie-fanfare en particulier. Encore une fois, cela ne s’improvise pas ! Mais avec beaucoup d’énergie, d’inventivité et de sensibilité, cette transmission dans le cadre associatif, en plaçant l’enfant au centre du jeu collectif, prend tout son sens.

Pont du Château
Eveil musical à Pont-du-Château

Hauteur, timbre, durée, rythme sont autant de paramètres musicaux à découvrir de mille manières : danser, chanter, souffler, soupirer, taper des mains ou des pieds, imiter, mimer…. A vous d’imaginer la suite….

De nombreuses méthodes actives de découverte de la musique existent. N’hésitez pas à les découvrir sur le Net, à participer à quelques stages, ou à vous faire conseiller par un musicien spécialisé, titulaire du diplôme de Musicien Intervenant (DUMI). Plusieurs batteries-fanfares affiliées ont déjà mis en œuvre cet accueil spécifique pour les plus petits. Le coordonnateur administratif vous mettra en contact si vous le souhaitez.