Tambours 89 : 10 jeunes tambours en concert avec WOODKID à Paris (Photo Yvan LASTES)

Le 07 février dernier, une équipe sélectionnée de dix jeunes musiciens de l’École Française du Tambour de Bretagne, d’Auvergne et de Paris,  a participé  au spectacle de WOODKID au Zénith de Paris.

Créateur de la « POP EPIQUE », WOODKID remplit sans publicité les « Zénith » de par le monde et  permet au tambour d’ouvrir une nouvelle page de son histoire dans le cadre de la musique du futur.

Depuis juillet, cinq œuvres  de l’artiste ont été travaillées de manière intense par les jeunes tambours, âgés de 18 à 30 ans. Bruno Gasparac sut transposer les parties rythmiques et créer le visuel, ordonné par Serge Favrel, Directeur Technique national des « Tambours de 89 », avec l’appui et l’aide des percussionnistes de Woodkid. Présent lors de la totalité des répétitions, l’artiste tint à apporter sa vision précise du spectacle.

Il est à noter que WoodKid a retenu « TAPTOE » de R.GOUTE, harmonisé par Guillaume BRIERE l’homme de la recherche musicale. Les Tambours de 89, après avoir lancé par internet en 1999 la Techno Parade dans 8 capitales mondiales simultanément, permettent au plus vieil instrument ordonné par l’homme de porter l’avenir!

De de la préparation de la scène à l’apothéose du concert, ce fut un succès sans précédent pour les tambours.  Une fois de plus notre instrument nous conduit à de belles aventures. Profitez de cette vidéo qui présente une partie du spectacle.

Yvon Roussel  / Michel Corbin

 https://www.youtube.com/watch?v=4pC8Y6kQBs8

WOODKID, lauréat des Victoires de la Musique 2013, catégorie « Révélation scène 2013 »

Woodkid

Après un remarquable concert au dernier Week-end des Curiosités du Bikini le 26 mai dernier, Yoann Lemoine, alias Woodkid, sera ce jeudi au .Zénith de Toulouse. Une montée en puissance au diapason de l’irrésistible ascension que connaît le gamin de Lyon depuis trois ans. Homme d’images et de films (il s’est fait connaître en réalisant de superbes clips vidéos pour Lana Del Rey, Rihanna, Katie Perry ou encore Drake) et compositeur hors-pair, Woodkid est un vrai touche-à-tout, un insatiable artisan qui a su toucher, avec la magnifique chanson «Iron», les cœurs de milliers de fans en 2011. L’an dernier, il sortait l’excellent album «The Golden Age», bourré de tubes imparables («Run Boy Run», «I love You») qui accéléraient sa progression vers les sommets.

pochette Woodkid

Travailleur acharné, cet «enfant des bois» laisse mûrir et grandir ses projets, jusqu’à la perfection. Il sait aussi s’entourer de perfectionnistes, dont il sait qu’ils donneront le meilleur d’eux-mêmes sous sa direction tranquille et déterminée. «J’ai les qualités et les défauts du réalisateur : je sais ce que je veux. J’aime travailler avec des gens que je connais et dont je respecte le travail. On s’est enfermés au studio de la Grande Armée et on a enregistré des heures et des heures de beats, de percussions.» expliquait-il récemment. Benjamin Lebeau et Guillaume Brière, du groupe The Shoes, Sebastian Tepr (aperçu dans Yelle) et Ambroise de Revolver forment cette «dream team» qui a fait de «The Golden Age» un album étonnant, au charme irrésistible, que l’on a adopté pour la vie. Retrouver ces chansons miraculeuses sur la grande scène du Zénith est la promesse d’un beau voyage dans l’imaginaire fascinant du prodige lyonnais.

Article de la Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *