Concourir

Concours d’ensembles

Préparer un concours d’ensembles est un bon moyen de faire progresser l’orchestre. Si le travail à effectuer et le chemin à parcourir sont essentiels, l’épreuve face au jury permet de donner le meilleur de soi-même. La rencontre, l’écoute des autres groupes et la convivialité joyeuse de ces journées sont autant de bonnes raisons d’y participer.

Deux types de concours sont possibles :

  • Concours national pour batterie-fanfare, ensemble Sib ou Mib
  • Concours national pour ensemble de cuivres (1 musicien par partie jouée) ou ensembles de tambours/percussions

Le  concours d’ensembles de cuivres et de percussions s’est déroulé à Cournon d’Auvergne (63) en octobre 2016 dans le cadre de « DiverSons ».

Nouveau règlement des Concours d’Ensembles 2017

Nos concours d’ensembles 2017 vont revêtir une nouvelle forme : finies les pièces imposées !

Place à votre imagination pour proposer au jury (et public) une prestation de concert d’une durée variable selon votre niveau :

  • 10 à 15 mn pour les 1ère, 2ème et 3ème
  • 15 à 20 mn pour les divisions Supérieur, Excellence, Fédérale ou Nationale.

Parmi vos choix, vous devrez jouer au moins une pièce du niveau dans lequel vous concourez.

Pour le reste, vous êtes entièrement libre du niveau et style des pièces proposées.

Hubert Charbonnier - Cournon

Par ailleurs, la mise en scène, la création musicale et l’apport d’instruments autres que ceux de la batterie-fanfare (soliste, petit ensemble, voix, etc…) sont admis.

reglement-concours-densemble-version-presentee-en-ca-nov16-11

Quels seront les critères d’évaluation pour le jury ?

Le principe fondamental du concours CFBF n’est pas remis en question : chaque société est écoutée et jugée sur sa prestation sans d’autre référence. Le résultat et (plus important encore) les conseils pour progresser sont communiqués immédiatement après l’épreuve de la société.

Deux critères de « jugement » sont purement musicaux. Ils sont complétés par un troisième qui évalue le programme proposé et la mise en valeur de l’orchestre.

  • 1er critère : Evaluation de l’œuvre du niveau dans lequel la société concourt (coefficient 1,5)
  • 2ème critère : Qualité de l’interprétation (coefficient 1)
  • 3ème critère : Choix du programme musical et mise en valeur de l’orchestre (coefficient 0,5)

Sans changement, l’obtention d’un 1er Prix permettra d’accéder au niveau immédiatement supérieur.

Cette réforme, nous le souhaitons, vous incitera à participer différemment au concours d’ensemble.  La liberté de choisir le répertoire, le travail en profondeur de chaque pièce et la réflexion sur la mise en valeur de l’orchestre contribueront à dynamiser votre société.

Alors, à vous de jouer !

Classement du répertoire

Répertoire par niveaux (titres et auteurs) pour Batterie-Fanfare (Groupe 1)

Répertoire pour formations Si bémol, Mi bémol et ensemble de percussions

Examens individuels

Préparer un examen individuel permet de se situer dans les cursus de formation instrumentale Cuivres ou Tambour et un programme de formation musicale.

Chacun des cycles 1, 2 et 3 est constitué de niveaux (D1/D2/P1/P2) par exemple pour le cycle 1) qui sont autant de marches « naturelles » pour l’élève. Néanmoins, afin de s’adapter à la progression de chacun, il est possible de ne pas se présenter à tous les niveaux intermédiaires. Seuls les niveaux de fin de cycle 1 (Préparatoire 2) et cycle 2 (Moyen 2) sont obligatoires. Ils représentent l’achèvement d’un cycle et toutes les connaissances et techniques de celui-ci doivent être maîtrisées avant d’aborder le suivant. De même, un cycle pourra être accompli en 5 ou 6 ans si nécessaire.

L’examen individuel se compose de 4 épreuves : œuvre imposée/20, œuvre au choix/10, déchiffrage/10, formation musicale/20. L’ascendance est obtenue à partir de 45 points/60, soit une moyenne de 7,5 sur 10.

Il est à noter que chaque pièce imposée de 1er cycle est proposée avec accompagnement musical. Le morceau au choix peut aussi l’être. Cet outil complémentaire permet un travail musical complet (pulsation, écoute mélodique, mémorisation, improvisation…), qui renforce la motivation et l’envie de réussir.

Le jury a aussi pour rôle de conseiller techniquement et musicalement. La société musicale reçoit copie des feuilles de pointage annotées par le jury.